L’impact du non-dit sur nos enfants

Parfois, nous décidons de garder certaines choses pour nous afin de protéger ceux qui nous sont proches. De là naissent les secrets. Même s’ils ne partent pas d’une mauvaise intention, les non-dits peuvent pourtant causer des ravages considérables, surtout sur nos enfants. Revenons ensemble sur les origines et les impacts des non-dits sur ces derniers.

Les causes des non-dits

Les non-dits peuvent se présenter de plusieurs manières dans chaque famille. Ils peuvent être liés à des traumatismes passés de l’un ou des deux parents, tels que les maladies mentales transmissibles, les incestes, le suicide d’un parent, la maltraitance, etc.

Ils peuvent aussi être liés à des événements actuels qui touchent les parents et qu’ils cachent à leurs enfants, par exemple les relations extraconjugales, les problèmes d’argent ou de santé graves, etc. D’ailleurs, ils peuvent aussi être directement liés à l’enfant, comme c’est le cas de l’adoption, ou encore de la naissance illégitime.

Les secrets : quelles conséquences sur les enfants ?

Les non-dits pèsent bien plus que nous le pensons sur nos enfants. Heureusement, il est désormais possible de trouver des livres en allant sur www.parentsetenfantsepanouis.fr pour aider les parents à affronter ces situations difficiles. Ces secrets peuvent causer la perte de confiance envers les autres et soi-même.

Le témoignage anonyme de cette personne, qui a découvert à l’âge de 30 ans qu’elle était née d’un inceste, en est la parfaite illustration. « Tout mon univers s’est écroulé ! Mon père n’est pas le vrai père que j’ai toujours imaginé, ma famille entière m’a menti pendant tout ce temps. Et mon grand-père, celui que j’ai tant aimé est un véritable monstre ! »

Comment continuer à aimer et à faire confiance après tant de blessures ? Alors, même si ses parents ont caché la vérité pour la protéger, le résultat est encore plus désastreux.

Les secrets peuvent aussi causer des troubles émotionnels et un manque d’affection chez les enfants. D’après certains psychologues, ces derniers font totalement confiance à leurs parents et les non-dits les affectent inconsciemment.

Si vous leur cachez des choses, cela peut créer de la distance ente vous. L’enfant peut en effet se sentir mis à l’écart des événements et une solitude profonde peut s’ancrer, causant ainsi des troubles émotionnels.

Enfin, les non-dits sont aussi à l’origine des troubles d’apprentissage et de confusion chez l’enfant. Lorsqu’un enfant révèle ses soupçons à ses parents, ces derniers tendent à démentir ou même les gronder pour éviter qu’il ne creuse un peu plus. La confusion peut alors s’enraciner et causer des troubles d’apprentissage.

Les non-dits : peut-on tout révéler à nos enfants ?

Garder un secret peut être stressant au fil des années. Et rappelez-vous que même si la vérité est dure à entendre, l’ignorance est encore pire à gérer. Pour cette raison, il est conseillé d’expliquer et de parler de ses secrets directement avec ses enfants.

Bien sûr, ils ne vont pas tous réagir de la même façon. Mais ça reste la meilleure solution. Vous pourrez toujours les épauler durant le processus d’intégration des informations sensibles. D’ailleurs, cette démarche permet de renforcer la confiance qui règne entre les parents et les enfants.

Article Sponsorisé
Envie de collaborer ? Contactez-moi !

1 réflexion sur “L’impact du non-dit sur nos enfants”

  1. L’article est très intéressant. Il est important de parler avec les enfants. Les non-dits sont à proscrire dans la mesure du possible.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page