Ils sont si complices


Quand j’étais enceinte d’Elio, j’en ai entendu, venant de personnes plus ou moins proches des “elle va être jalouse”. Des personnes m’ont presque fait culpabiliser, hormones aidant, je me suis demandé plus d’une fois si on avait fait bien, d’avoir un deuxième bébé, finalement. Et puis Elio est arrivé, prenant le temps qu’il fallait auprès de sa maman, Alice a dû trouver elle aussi sa place, sa place d’ainée, avec les conséquences et avantages que cela engendre. On a eu beaucoup moins de temps pour elle, c’est certain, pendant de nombreux moins, il a fallu s’organiser, autour de l’arriver d’un deuxième enfant et apprendre à donner du temps pour chacun, et leur faire comprendre aussi, qu’on ne pouvait pas se couper en deux.

Aujourd’hui, elle n’est pas jalouse, elle est juste hyper complice avec son frère, aujourd’hui, elle aimerait bien aussi avoir “une soeur”. Ils ne se chamaillent jamais, parce que même si son frère l’embête un peu, elle râle et fini par aller s’occuper de lui. Parce qu’elle prends à coeur son rôle de grande soeur et je l’entends souvent lui dire “oh non, je fais pas ça, c’est une bêtise, et si tu fais, maman elle va te disputer”. Alors elle essaie de camoufler tant bien que mal les bêtises de son frère pour que je ne vois rien, et ça m’amuse. Parce que, si son frère pleure, dans son lit, elle va le rejoindre et l’occupe, lui lit un livre, lui fait un câlin, des chatouilles ou juste le clown, pour le faire rire.

Aujourd’hui, ils sont plus complices que jamais, vraiment.



15 réflexions sur “Ils sont si complices”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page