L’allaitement, Elio & Moi : Un an après

Avant même d’avoir Alice, je savais qu’elle serait allaitée, pourquoi, comment, je n’en savais rien, c’est quelque chose pour moi de naturel, où il ne faut pas se poser de questions. Alors je ne m’en suis pas posée et j’ai commencé cette petite aventure avec mon premier bébé. Mais j’ai vite été heurté aux petites complications et au premier vrai pic de croissance, je n’étais pas préparé et mon entourage médical non plus, je me suis inquiétée, fatigue aidant, je me suis dis qu’avec la fatigue extrême, je n’avais plus de lait, et elle est vite passée au lait en poudre. C’était le 31 décembre 2011, elle avait 2 semaines.

J’ai pleuré, il faut l’avouer, encore plus quand j’ai reçu, deux semaines plus tard, un petit papier ‘allaitement » dans ma boite aux lettres, expliquant les pics de croissance .. Il était trop tard et je n’ai pas eu le courage ni la volonté de partir dans une relactation.
Alors, quand nous avons commencé les essais pour bébé 2, ou même un peu avant, quand l’envie s’est fait sentir, je me suis ajoutée sur des groupes Facebook allaitement et je me suis documentée, à ma manière, j’ai lu les différents posts et les différents soucis qu’il pouvait arriver. J’ai acheté un livre de la Leche League que j’ai lu pendant les 9 mois d’attente de mon bébé. Pour cette grossesse, je n’ai pas perdu le colostrum, comme pour Alice, alors je me suis posée des questions, je me suis un peu plus angoissée de ce geste pourtant naturel. La première tétée arrivant, Elio l’a très bien pris, un peu tard, et puis, les douleurs sont arrivées et le début a été compliqué.

Pendant la grossesse d’Elio, j’avais prévenu le papa « ce sera pour 1 an, je ne veux introduire aucun lait en poudre ». Même pendant les périodes plus difficiles, je n’ai pas arrêté de penser à ce cap, les 1 an, après, il pourrait consommer du « lait de vache ». Et puis, les 1 an se sont approchées et j’ai prévenu « je ne vais pas arrêter à 1 an, je ne vais pas lui dire, le jour de son anniversaire « Bon anniversaire, non tu n’auras pas la tétée que tu aime tant« . Je me suis dis que de toute façon, il finirait de lui même par ralentir, c’est arrivé, un peu avant un an, mais aujourd’hui, à 13 mois, c’est reparti, beaucoup. Changement maintenant : il réclame, il me dit « à boire » ou même « tétée », il vient, il tire le tee-shirt, je le fais patienter.

Maintenant, j’allaite un bambin.



6 réflexions sur “L’allaitement, Elio & Moi : Un an après”

  1. J'ai l'impression de m'entendre 🙂 Tout ce que tu écris, je m'y retrouve.
    Idem, l'allaitement est pour moi quelque chose de naturel et je ne me voyais pas ne pas essayer.
    Les premières tétées ayant bien démarrées, je ne voyais plus que ça, un allaitement long et surtout pas de lait en poudre que je voyais comme quelque chose de pas bon.
    J'ai moi aussi fait face à 3 pics de croissance. C'était difficile mais je m'était armée pendant ma grossesse de lecture et recherche pour être préparé au mieux.
    Malheureusement, après 2 mois exclusivement aux seins, bébé réclamant beaucoup plus et n'arrivant plus à suivre, j'ai du le complété…la mort dans l'âme… J'ai tenue bon, encore et encore, sauf que j'ai eu mon retour de couche à 3 mois et qui a compliqué la chose. Résultat l'allaitement a pris fin petit à petit 🙁
    Comme toi j'en ai pleuré, c'était très dur pour moi. Avoir du lait mais ne plus pouvoir nourrir son bébé à sa guise… Je l'ai mal vécu 🙁
    Heureusement bien entourée ! Martin a été diversifié plus vite que prévu car il ne voulait plus de lait et se déréglait. Du coup, avec l'introduction des purées, j'ai trouvé un compromis : continuer à tirer un peu mon lait, et le mélanger à ses repas.
    Du coup je le vis un peu mieux 🙂
    Mais c'est clair, pour le prochain, je serai encore plus armée, et j'aurai sans doute de meilleures réactions, qui je l'espère, si bébé est d'accord aussi :), pouvoir avoir un allaitement long, comme le tien <3
    Profites en bien ma belle 😉 C'est tellement magique ces moments là !

  2. 27 mois toujours en cours ici… Je m'étais dit 3 mois, et puis 6… et puis 9…
    Je suis partie dans cet allaitement sans m'être documentée… les 3 premiers mois ont été difficiles car il tétait énormément et j'avais plein de conseils contradictoires.. Et puis un jour j'ai dit stop! J'ai arrêté d'écouter les autres, leurs remarques et on s'est fait confiance…
    C'est un accro du nichon, mais je suis très fière de cet allaitement… qui se finira sûrement par un sevrage naturel quand il l'aura décidé!
    Profite! 🙂

  3. Je te le souhaite ! Ce n'est pas évident et je sais que si j'ai un 3ème, j'y réfléchirais à deux fois, parce que mine de rien, on ne se concentre que sur le bébé pendant un temps et on délaisse un peu les plus grands .. Alice a beaucoup été plus "seule" du coup ..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page