Alice a cinq ans ! Cinq ans ! En parcourant le blog dernièrement, je suis tombée sur des articles d’elle, bébé. En retrouvant mon disque dur dans un carton, j’ai visionné des vidéos d’elle, elle n’avait pas six mois. Le temps a glissé entre mes doigts comme chaque centimètre qui est venu s’accrocher à son corps, la faisant grandir jour après jour. Alice est mon premier bébé, celui que j’ai porté pour la première fois, celle avec qui j’ai fais mes premiers pas de maman, et avec qui je le fais encore, à vrai dire. Chaque jour, j’apprends, je fais des erreurs, je tombe parfois et je me relève, avec elle.

En parcourant d’autres articles sur le blog, je me suis surprise à lire des petites choses sur elle, la voir évoluer à l’âge qu’à maintenant Elio, la voir grandir plus vite encore que lui, parce qu’elle est la première. Quand on a un premier enfant, on a envie de tout faire, trop vite et puis un jour, ce bébé qui gazouillais a cinq ans. A cinq ans, on est un grand, on veut faire le grand, même si on aime, venir dans les bras de maman pour un moment de câlins.

A cinq ans, Alice est une petite fille énergique, peut être un peu trop pour moi, mais pas assez pour elle. Il faut qu’elle soit occupée, tout le temps, et l’inconvénient avec Alice, c’est qu’elle ne s’occupe pas seule, elle ne s’est jamais occupée seule, elle ne sait et ne veut pas faire. Heureusement pour elle, quand maman est occupée ou même fatiguée, parce qu’elle m’épuise, à vrai dire, il y a le petit frère. Un petit frère avec qui elle joue à la maitresse, lui donne des devoirs, lui explique comment colorier, dessiner, écrire, compter, reconnaitre les lettres, avec qui elle partage son savoir. Et puis, pendant un temps de récréation, elle allume un CD dans sa chambre et ils dansent et chantent, tous les deux. Parce qu’Alice adore chanter, et même si elle ne parle pas toujours bien, elle chante très bien, mieux que moi en tout cas.

Je pourrais écrire de longues lignes sur son rire bruyant, sur ses larmes toutes chaudes, je pourrais écrire des lignes sur sa sensibilité démesurée, sur son imagination limitée. Je pourrais écrire des lignes sur ses sautes d’humeurs et ses courses endiablées dans la maison.

Elle est complexe, elle est entière, elle est Alice, et elle a cinq ans aujourd’hui.

Et si on restait en contact?

Formulaire de contact

restons-en contact !

Utilises ce formulaire de contact pour m'envoyer un petit mail rapidement. Une question, une demande particulière ou même, l'envie de travailler ensemble ? Rien de plus simple : remplis le formulaire ci-contre et attends ma petite réponse.

11 + 4 =

Pin It on Pinterest

Shares
Share This