Peinture : d’où viennent les pigments naturels ?

Pour réaliser des peintures de type écologique, les pigments naturels sont incontournables. Ces pigments ont toujours été présents dans la nature et sont utilisés depuis des siècles par certains peuples. Que ce soit pour la peinture, la teinture ou le coloriage, il existait toujours un pigment naturel qui y était parfaitement adapté. Aujourd’hui, pour les passionnés de loisirs créatifs, ces pigments sont aussi utiles ; et il est même possible d’associer plusieurs pigments naturels pour obtenir une palette de couleurs encore plus riche. Mais d’où viennent ces pigments ? On vous en dit plus.

Les pigments naturels d’origine végétale

Les pigments naturels d’origine végétale sont les plus répandus et proviennent essentiellement des plantes dites tinctoriales. Divers procédés d’extraction sont utilisés afin d’obtenir du pigment provenant de ces plantes. Ainsi, les pigments végétaux peuvent être obtenus à partir des feuilles, des écorces, des fruits ou même de la racine des plantes tinctoriales. De plus, ces pigments sont disponibles dans plusieurs couleurs différentes avec des nuances tout aussi variées.

Ainsi, vous pouvez obtenir du pigment noir à l’aide du charbon, du rouge vif avec la plante garance, du bleu pastel avec la guède ou encore de l’hématoxyline issu du campêche. Vous avez également le jaune ou le safran obtenu à partir du Crocus sativus, le bleu de l’indigotier ou encore le vert kaki à partir du cachou. Si vous êtes en quête de pigments naturels de qualité à moindre coût, je vous recommande d’essayer le pigment végétal de loisircreatif.net pour des peintures encore plus réussies.

Par ailleurs, il faut notifier que la plupart des pigments d’origine végétale peuvent être associés. En fonction de l’acidité, vous pouvez obtenir une large gamme de couleurs et de teintes. L’hématoxyline par exemple permet d’obtenir plusieurs couleurs en fonction du pH du milieu dans lequel elle se trouve.

Les pigments naturels d’origine animale

Dans le règne animal, les pigments naturels proviennent principalement des insectes, mais aussi de certains champignons. L’exemple le plus connu est celui de la cochenille, réputée pour son pigment rouge vif ou écarlate, qu’on retrouve aussi dans les cosmétiques. Le rouge peut également être obtenu à partir du kermès, qui est un parasite des plantes de chêne.

Concernant les champignons, ils sont plutôt rares et le plus connu est l’orseille. On le retrouve souvent sur les rochers et il sert à produire un pigment pourpre. Du côté des mollusques, il y a entre autres la seiche qui produit du pigment noir à travers l’encre qu’elle sécrète. Il est aussi possible d’extraire des pigments naturels des gastéropodes aquatiques, dont le murex, qui permet d’obtenir du pourpre.

Les pigments naturels d’origine minérale

Ce type de pigment est obtenu à partir de la bauxite, de l’ocre et de plusieurs types de pierres, précieuses ou non. Pour obtenir les pigments d’origine minérale, il suffit généralement de broyer le minéral producteur. Le seul défaut de ces pigments naturels, c’est leur insolubilité dans l’eau. L’ocre, qui est une forme d’argile, produit différents pigments (jaune, brun, rouge) en fonction de sa teneur en oxyde de fer.

Par ailleurs, comme exemple de pierres pouvant servir à obtenir des pigments, on peut citer la malachite, qui fournit un pigment vert, l’azurite, qui offre un pigment bleu azur, et l’orpiment, qui permet d’obtenir un jaune d’or intense.

Article Sponsorisé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page