C’est un cap, les 20 mois, bien plus finalement que les 18 mois, en tout cas pour moi. A 20 mois, bébé se retrouve propulsé au rang de petit garçon et on se rend compte que peu de mois le sépare de son deuxième anniversaire. Il y a deux ans, on entamait l’année en se disant que notre vie allait changer, complètement, qu’on serait une famille de 4 personnes. Je n’entrais pas tout à fait dans mon dernier trimestre mais il était là à part entière. C’est il y a deux ans que j’ai découvert que je portais en moi un petit garçon. Je l’ai imaginé et rêvait, comme pour ma première grossesse. Je me souviens de ce rêve, d’un petit garçon de deux ans courant vers moi, aux cheveux bruns, aux grands yeux bruns et au teint un peu mate. Finalement, nous n’en sommes pas si loin. Elio a hérité de la peau un peu typée de ma maman, de nos cheveux bruns et de mes yeux marron. Il a des airs de ma famille, j’y retrouve souvent, dans ses mimiques, celles de personnes qui m’ont entourées enfant.

Elio est un petit garçon calme et délicat. Il n’aime pas avoir les mains sales, alors au contraire de sa soeur, il n’aime pas les activités manuelles, surtout pas les gommettes qui lui collent aux doigts ! Mais Elio, ce qu’il aime, c’est retrouvé ses jouets. Il voyage énormément de temps dans la salle de jeux, de jeux en jeux. Le matin, c’est un peu un moment calme pour tous, ce qui me permet de faire mon petit ménage. En fin de matinée, il ne se fait pas prier pour venir me câliner dans le fauteuil, avec un livre que nous lisons tous les deux, dans le calme de la maison.

Il suit sa soeur à la trace quand elle est là, et quand elle n’est pas là, il lui arrive de chercher après elle. Comme un vendredi midi, où elle n’était pas rentrée, après le repas, il a couru dans la chambre pour aller la réveiller, il a chercher dans le moindre recoin du lit, et a été très déçu de ne pas la trouver. Alice, c’est mon modèle, il la suit, l’imite et la regarde avec des yeux remplis d’amour et de fierté.

Il parle beaucoup – en tout cas, comme un enfant de son âge – il se fait très bien comprendre et répète facilement tout ce qu’on lui dit. Alors, je m’amuse beaucoup avec les imagiers, et je me vois déjà lui créer des petites cartes. De lui même, il dit bonjour quand on entre dans une pièce, et au revoir quand on en repart. Il dit merci et pardon. Si on le lui demande, il dira s’il te plaît également. Il répète tout un tas de choses, comme des “bonne journée” qu’il dit souvent après moi ou un “papa travaille” que j’entends à longueur de journée. Il adore arriver dans une pièce, mettre ses petites mains sur les hanches et crier “haaaaaaaan” suivi d’un “c’est le bordel” ou “c’est sale”.

Elio est un petit garçon plein de vie, d’un bon caractère, s’il ne fait pas le boudin une fois dans la journée, c’est qu’il est malade. Pour un non ou un “après”, mais ça nous fait rire, parce qu’il a une bouille à croquer. D’ailleurs, sa bouille le sauve de bien des choses, il obtient tout ce qu’il veut avec son petit regard de filou et a réussi à amadouer le boulanger pour avoir un pain au chocolat tous les matins au lieu du traditionnel bout de baguette.

IMG_7918 IMG_7921 IMG_7925 IMG_7934IMG_7935 IMG_7941 IMG_7956 IMG_7958 IMG_7959 IMG_7965 IMG_7967 IMG_7969 IMG_7970 IMG_7971

abientot00271

Et si on restait en contact?

Formulaire de contact

restons-en contact !

Utilises ce formulaire de contact pour m'envoyer un petit mail rapidement. Une question, une demande particulière ou même, l'envie de travailler ensemble ? Rien de plus simple : remplis le formulaire ci-contre et attends ma petite réponse.

6 + 4 =

Pin It on Pinterest

Shares
Share This