3 gestes pour une salle de bain zéro déchet

Cela fait quelques années maintenant que nous essayons de faire attention à nos déchets, par à coups. Et puis finalement, cet été, nous nous sommes dit « mais qu’est-ce qu’on attend pour vraiment sauter le pas ? » En plus de faire du bien à la planète, on fait du bien à notre corps et à notre porte monnaie puisque les objets choisis sont durables, sains et nous ne regardons à limiter nos déchets plastiques et privilégions ce qui est compostable. Nous bannissons un maximum les déchets plastiques et non recyclables ou compostables, et allons vers une démarche plus écoresponsables en choisissant nos produits un maximum naturels.

Aujourd’hui, c’est avec un article autour de la salle de bain que je reviens et les 3 premiers gestes que nous avons entrepris pour passer au zéro déchet (plastique).

Au revoir brosses à dents en plastiques, bonjour brosses à dents en bambou

Notre premier geste vers une salle de bain zéro déchet a été l’achat de nos brosses à dents au printemps dernier. Nous les avons utilisés tout l’été pour les changer récemment et partir sur d’autres modèles pour avoir un modèle souple pour moi, nous en avons profiter pour passer les enfants plus grands aux brosses à dents compostables également (ils avaient des brosses en plastiques d’avance qu’il a fallu utiliser et terminer). Les brosses à dents sont en bambou et sont donc compostables. Pour ce qui est des poils, je n’ai pas fait attention au renouvellement et les poils ne sont pas compostable mais il en existe de nombreuses dans ce cas. Il nous suffira de les retirer dans 3 mois et de faire attention la prochaine fois.

Seule Charlie a encore une brosse classique, parce qu’à ce jour, je n’ai pas trouvé de brosse à dents en bambou pour les enfants de moins de 3 ans …

Au revoir bouteilles de gel douche, bonjour pain de savon

J’avoue tout, les gels douches qui sentent bon, c’est mon péché mignon et encore aujourd’hui, il est difficile pour moi de ne pas sortir de la douche en sentant bon la vanille, la noix de coco ou le monoi. Mais tant pis, la planète avant tout et je reste toute propre quand même ! Pour les savons, cela faisait un moment maintenant que nous étions chez Gaiia pour notre visage et leurs savons très-doux. Je suis partie en début d’été chez Les Savons de Joya pour avoir d’autres types de savons, plus adaptés à notre peau.

J’ai pris un savon Amande Douce / Avocat qui n’assèche pas ma peau. J’ai choisi également le savon Karité Banane qui je pense, sera plus adapté encore à notre peau fragile puisqu’elle est conseillée pour les enfants. Nous sommes partis sur des savons sans huiles essentielles, allaitant et ayant un enfant de moins de 3 ans. Toute la famille utilise le même savon pour visage et corps, il ne sent rien du tout, mais il s’assèsse pas du tout la peau et la nourrit en douceur.

Pour ma part, j’utilise également un savon exfoliant de chez Maison Mère que j’aime beaucoup, il sent divinement bon, très pratique, fabriqué à la main et très utile. C’est une jolie découverte que j’ai pu avoir dans une jolie Pause Moderne que j’avais envie de vous partager également.

Au revoir shampoing en bouteille, bonjour shampoing solide

Le plus dur pour moi a été de passer aux shampoing solides. J’en ai eu des tas et des tas mais mes cheveux finissaient toujours poisseux et moi de retourner aux shampoings en bouteille. Et puis, j’ai testé pendant 2 mois maintenant, le shampoing pour cheveux colorés et abimés de chez Les Savons de Joya toujours, et j’ai été ravie du résultat ! Mes cheveux sont beaucoup plus beaux. J’ai craqué également pour leur après shampoing pour nourrir mes cheveux. Ceux-ci regraisse presque plus, ils sont plus brillants et semblent plus jolis. Ils ne sont pas secs du tout et sont en meilleure santé et cela, après 2 mois d’utilisation. J’ai beaucoup moins de soucis au cuir chevelu, je n’ai plus de pellicules non plus, bref, ma tête revit !

Pour le reste de la famille, nous sommes partis sur un shampoing tout type de cheveux – toujours sans huiles essentielles – mais ils ne l’ont pas encore testés, ils finissent leur shampoing en bouteille plastique.

Ce qu’il reste à faire dans notre salle de bain

Et parce que nous ne sommes pas parfaits et que nous n’avons toujours pas trouvé les produits qui nous conviendraient à 100%, nous sommes toujours sur un dentifrice classique, nous n’aimons vraiment pas les dentifrices en poudre ou plus naturels, nous avons une impression de dents moins bien lavées. Et pour ma part, j’ai un mal fou à me passer de mon déodorant tout cra-cra en période de chaleurs … En hiver j’ai réussi à m’en passer un peu plus, mais l’été pas du tout … Les déo en poudre m’ont donné des boutons avec la sueur …

Il nous reste à changer nos cotons tiges. Nous ne passerons pas aux oriculis qui ne me tentent vraiment pas mais partiront sur des cotons tiges que nous pourrons jeter dans notre compost. Cet achat aura lieu en temps voulu, lorsque ceux que nous possédons seront terminés …

 
Et vous, avez-vous sauté le pas ?
Avez-vous des petites astuces ou marques chouchous.

 

11 réflexions sur “3 gestes pour une salle de bain zéro déchet”

  1. Pareille on utilise du savon solide et on tente le shampoing solide.le dentifrice en poudre aussi a fait son apparition dans la salle de bain.

  2. je fais de plus en plus attention. Ici déo et dentifrice solide, lingettes réutilisable et eponge de konjac. Je cherche encore le shampoing parfait et des brosses a dents recyclable que les gencives acceptent…

  3. Super ton article On change notre façon de consommer aussi Le shampoing solide je n’en ai pas encore trouvé un qui m’aille 🙁 mais grâce à toi je découvre de nouvelles marques 🙂 Dentifrice on a vraiment du mal à changer on a testé le solide mais on adhère pas du tout 🙁

  4. je fais de plus en plus attention à ce que j’achète et j’avoue avoir commencer par la salle de bain en premier ! je n’ai pas non plus encore abandonné le dentifrice, car j’ai cette même sensation de dent mal lavée… par contre pour le déodorant nous avons trouvé une jeune créatrice qui fait des déodorants avec du beur de karité, noix de coco et bicarbonate de soude et quelques autres ingrédient qui fonctionne du tonner!

  5. Ping : Le tawashi au crochet | Plume & Picoti

  6. Ping : Faire sa vaisselle zero dechet | Plume & Picoti

  7. Ping : Prendre soin de son corps pendant la grossesse | Plume & Picoti

  8. Ping : Le coton-tige écolo, ça vous parle ? | Plume & Picoti

  9. J’ai testé les brosses à dents compostables en bambou mais j’ai détesté le touché du bois sur la langue et dans ma bouche. Du coup nous avons opté pour des brosses à dents en plastique recyclé dont seuls les poils se changent. Ça laisse quelques déchets, mais au moins ils sont considérablement réduits. Pour le gel douche/shampoing, seul celui de mon chéri est encore en bouteille, mais c’est une bouteille rechargeable et j’achète donc en vrac en remplissant chaque fois la même bouteille. Pour ma part, je suis passée au savon de Marseille et au shampoing solide. Je fais mon démaquillant maison et le peu de maquillage que j’achète (mascara + crayon noir) sont fabriqués en France et écologiques. J’ai aussi opté pour le crayon qui se taille plutôt que les crayons dans des tubes en plastique. Il me reste quelques cotons jetables que j’ai depuis au moins 3 ans, pour le vernis à ongle. Pour les cotons-tiges, nous n’en n’avons plus depuis près d’un an, j’ai acheté un lavable et donc réutilisable. Je fais aussi ma lessive maison avec du savon de Marseille. Pour le dentifrice, j’avais commencé à le faire maison mais ça m’a gonflée, du coup je l’achète en pâte dans des pots en verre – à défaut d’être zéro déchets, au moins, c’est recyclable et Made in France. 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page