Les boissons recommandées aux femmes enceintes

L’alimentation d’une femme enceinte est un sujet sensible. Durant ces 9 mois, voire plus, ce que vous consommez aura un impact sur votre santé, et celle de bébé. Pour que cette période ne soit pas synonyme de frustrations, il faut avoir une idée de ce qu’il est possible de consommer. Les aliments ne sont pas les seuls concernés ! Il existe aussi un certain nombre de règles à respecter pour choisir les boissons.

Femmes enceintes : le thé, comment le consommer ?

Le thé est une des boissons autorisées durant la grossesse. S’il est bon d’en consommer, il est important de bien le choisir. Tous les thés ne sont pas recommandés ! Parmi tous les choix disponibles dans le commerce, le meilleur thé pour une femme enceinte est vert. Les feuilles utilisées sont choisies pour leur fraîcheur et leurs propriétés. Le thé vert possède plusieurs vertus qui aideront en période de stress.

J’ai appris qu’il aide à stabiliser la tension artérielle. Il est aussi préconisé pour soigner ou prévenir les maladies cardiaques. Le thé vert est très riche en radicaux libres et en vitamine C. Le consommer régulièrement réduit donc les risques de pré-éclampsie, qui est une complication courante de la grossesse.

En plus de réguler le métabolisme, cette boisson aide à maîtriser les sautes d’humeur. On sait aussi qu’elle est efficace contre le cholestérol, et qu’elle est un excellent anti-bactérien. J’ai aussi découvert récemment qu’elle entretient les os, prévient les calculs rénaux, et stimule le système immunitaire.

Bien qu’il semble en tout point parfait, le thé vert contient de faibles quantités de caféine. Il est possible d’en boire à votre guise, mais il est nécessaire de ne pas en abuser. En consommer trop souvent peut être dangereux. N’hésitez pas à demander un avis médical avant d’en boire. Les futures mamans qui n’ont pas fait de cure d’acide folique s’exposent à certains risques. Une surconsommation de thé vert favorise le risque de malformations du tube neural.

L’eau, aussi souvent que possible !

L’état durant la grossesse oblige à s’hydrater correctement. Il est nécessaire de boire régulièrement durant la journée. Les quantités recommandées avoisinent les 2,5 litres par jour. L’eau plate doit être consommée tout au long de la journée, et dès le réveil.

Boire suffisamment est bénéfique pour le développement de bébé. Tout au long de la grossesse, il profitera de ces apports en eau pour grandir. Une hydratation adaptée et régulière est fondamentale. En plus de maintenir en bonne santé, elle aidera à prendre soin de bébé de façon efficace.

L’eau améliore le transfert des vitamines, des nutriments, et des minéraux vers le fœtus. Durant toute la grossesse, l’ensemble des échanges se font entre vous et le liquide amniotique. L’eau sera le premier élément à composer cette poche.

Le liquide amniotique ne protège pas seulement le fœtus. Il lui offre également un environnement stable et agréable où il pourra grandir en toute sécurité. Saviez-vous qu’un fœtus a besoin de plus d’eau que d’oxygène ? Il est d’autant plus important de boire suffisamment !

Un bon apport en eau réduira également l’intensité des nausées matinales. Il stabilise le taux d’histamine qui en est responsable. Les crises matinales sont tout simplement le signe que vous ne buvez pas assez. Pour y remédier, il suffit de boire avant d’aller au lit.

Pensez également à garder de l’eau à laquelle vous aurez accès la nuit, sans avoir à vous lever. Une bonne hydratation réduit aussi les risques de rétention d’eau. Boire suffisamment peut aider à éliminer l’eau accumulée dans le corps. Cette simple habitude évitera de développer des œdèmes de grossesse. L’objectif est, bien sûr, d’uriner plus souvent.

Grossesse : les infusions, de bonnes alternatives à l’eau plate

Boire de l’eau plate peut vite devenir complexe. Pour changer un peu, vous pouvez vous tourner vers les tisanes et les infusions. Attention toutefois, car toutes les plantes ne seront pas bonnes à consommer ! Pour une femme enceinte, les infusions aux fortes propriétés laxatives seront déconseillées.

Optez uniquement pour des tisanes apaisantes ou réconfortantes. Malgré certaines restrictions, le choix reste large. Ces boissons aideront d’ailleurs à traiter les petits maux liés à la grossesse. Vous trouverez dans les drogueries ou les rayons thés des produits contre la constipation ou les troubles circulatoires.

Vous pouvez aussi consommer des tisanes pour soigner l’inconfort urinaire, ou les petites irritations de la vessie. D’autres favorisent le sommeil et la détente. Comme le thé, les tisanes et les infusions se boiront modérément.

Les préparations maison sont naturellement recommandées. Le risque de consommer des additifs nocifs sera nul ! Veillez toutefois à bien nettoyer les feuilles achetées en vrac et bio. Un nettoyage à l’eau froide sera de rigueur, avant de les laisser infuser. Cette précaution supprimera les impuretés.

Autres boissons pour compléter les apports durant la grossesse

Votre grossesse est aussi le meilleur moment de profiter des bienfaits du lait et des bouillons. Le premier est couramment conseillé aux futures mamans. Le lait offre un apport non négligeable en protéines et en calcium.

Ce dernier aidera bébé à grandir correctement avant l’accouchement. Les vertus du lait continueront à faire effet après la naissance. En buvant du lait, vous augmentez considérablement ses défenses immunitaires. Il sera moins sensible aux allergies, et n’aura pas de mal à constituer son capital osseux.

Il se peut que vous ayez besoin d’un apport en vitamines D pour maintenir les effets du lait. Prenez le temps de vous renseigner auprès d’un médecin pour savoir si c’est nécessaire ! Les bouillons permettront de varier les sources d’hydratation.

Ces boissons sont faibles en calories et riches en nutriments. S’ils peuvent se consommer seuls, ils seront plus agréables à déguster avec d’autres aliments. Un bouillon peut être associé à du riz et des pâtes, et à toutes sortes de légumes.

Il sera un aliment réconfortant pour toute grossesse qui se déroule en hiver. Vous pourrez faire vos bouillons, les congeler, et les ressortir quand vous en aurez besoin. Évitez d’ajouter trop de sel à ces préparations. Une trop grande quantité de sodium rendra la grossesse difficile.

Article Sponsorisé
Envie de collaborer ? Contactez moi !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page