Le bambou est-il vraiment écolo ?

Le bambou se distingue par sa croissance rapide et son développement sans engrais. Il est d’ailleurs au centre de la mode écologique qui l’utilise fortement pour la création d’accessoires de mode design. Cependant, la culture du bambou présente des inconvénients qu’il ne faut pas ignorer. Peut-on vraiment considérer le bambou comme un matériau écologique ? Je vous réponds.

Le bambou, une plante aux multiples vertus

Le bambou est majoritairement originaire d’Asie et d’Amérique. On en retrouve plus de 1300 espèces à travers le monde. Il se présente sous la forme d’une plante arborescente avec une tige creuse. Il s’agit d’une plante indispensable pour l’environnement, en raison de sa capacité à fixer plus de 30% de CO2 comparé à d’autres arbres.

Cette plante libère donc plus de 30% d’oxygène que les arbres ordinaires et participe à l’élimination des toxines des sols. Il n’est donc pas étonnant que cette matière soit employée pour la conception de plusieurs objets tendance disponibles sur the-wood-stock.com, un site écoresponsable qui propose des accessoires écolos fabriqués en bois pour femmes et hommes (montres, lunettes, nœuds papillon…).

Le bambou est également un formidable rempart contre l’érosion des sols. Grâce à son réseau racinaire, il n’a pas besoin de produits phytosanitaires pour se développer. De plus, son feuillage étroit laisse passer plus d’eau pluviale que les arbres touffus. Il optimise ainsi l’infiltration d’eau et se révèle excellent pour les cultures. Il présente également des propriétés reminéralisantes idéales pour la santé. Fort de ces caractéristiques, le bambou détient une forte note écologique.

L’utilisation actuelle du bambou

Je vous parlais récemment des brosses en bambou, des brosses efficaces, douces et biodégradables qui sont tendance actuellement. En effet, le bambou permet la fabrication de plusieurs autres produits zéro déchet ainsi que des accessoires comme :

  • les montres en bois ;
  • les bracelets ;
  • les coques de téléphones ;
  • les nœuds papillon en bois ;
  • les revêtements de sol ;
  • les infrastructures ;
  • les moyens de transport ;
  • les vêtements…

Cette plante est une excellente alternative au plastique et à d’autres matières nuisibles pour l’environnement. Sa souplesse, sa résistance et sa légèreté en font un matériau de choix, utilisé dans presque tous les domaines. Le bambou représente près de 60 milliards de dollars pour le commerce international. Nombreuses sont les personnes qui le considèrent comme le prochain pilier de l’économie verte. On remarque alors une exploitation massive du bambou qui peut causer des dommages à l’écosystème environnant.

Le revers de la médaille

Le bambou est classé comme une plante invasive qui peut éradiquer l’écosystème originel d’une zone. Ses racines envahissent les terrains à grande allure ce qui empêche d’autres plantes vitales de pousser. En outre, plusieurs entreprises n’hésitent pas à raser des forêts entières au profit de la monoculture de bambou. Par ailleurs, le bambou est produit dans des pays très éloignés ce qui augmente son bilan carbone. Sa production doit alors être impérativement contrôlée.

C’est pour cela que je recommande les marques d’accessoires en bambou, qui réussissent à créer un équilibre entre production et écoresponsabilité. Elles s’engagent dans une démarche de reboisement à divers endroits dans le monde. Ces actions contribuent à sauver la planète, mais participent aussi au développement de l’économie locale.

Il faut retenir que le bambou est un matériau très écologique. Ce sont les conditions de production qui ne respectent pas toujours la préservation de l’environnement. C’est d’ailleurs pour cela que les objets en bambous fabriqués en France sont bien plus fiables que ceux conçus ailleurs dans des conditions douteuses.

Article Sponsorisé
Envie de collaborer ? Contactez moi !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page