5 Conseils pour débuter en généalogie

J’avais 15 ou 16 ans lorsque je me suis intéressée à mes ancêtres et à vouloir créer mon arbre généalogique, c’est finalement 15 ans plus tard que celui-ci a pris vie grâce – entre autre – à internet ! Aujourd’hui j’avais envie de recevoir avec vous sur les quelques conseils que je pourrais donner à quelqu’un qui souhaite se lancer en généalogie. Je reviendrais dans d’autres articles pour vous expliquer comment je travaille en détail et vous proposer mes petits printables.

Sur le net, on peut trouver tout et son contraire, c’est pourquoi, je me suis lancée dans l’article avec mon expérience personnelle de plusieurs années de recherche, de travail, de pauses aussi parce que cela n’avançait pas, que j’avais autre chose à faire.

Questionner vos proches

Devant l’ampleur de la tâche, on peut prendre peur, ne pas savoir par où commencer, ni comment. Une chose est simple : par vos proches ! Il faut savoir que le plus dur pour moi a été de commencer, les archives départementales sont pratiquement toutes en ligne maintenant mais les documents doivent avoir plus de 100 ans ou concerner des personnes décédées. Personnellement, j’ai commencé comme ça : j’ai demandé le livret de famille de ma grand-mère pour avoir des informations essentielles sur mon grand-père décédé et ainsi pouvoir demander un extrait de naissance à la mairie de sa naissance.

Prenez des notes

Prévoyez un petit carnet, un classeur, des feuilles, pour des prises de notes. D’abord, vous allez très vite vous éparpiller et ce n’est pas grave, vous allez engranger plein d’informations importantes mais parfois vous allez tâtonner, trouver une personne et vous rendre compte des heures plus tard que c’était une faute route. Ne faites rien au propre, prévoyez du brouillon mais ne perdez rien ! Ne pas jeter ce que vous trouvez peut s’avérer utile, un homonyme peut cacher un frère, un fils et vous allez pouvoir remonter par le biais de ceux-ci parfois pour retrouver leurs parents.

Quels actes lire et pourquoi ?

Ensuite, une fois les 100 ans remontés, rien de plus simple : toutes les archives sont disponibles sur le net aujourd’hui. Rendez-vous dans les archives départementales du lieu de naissance, l’acte de naissance comporte – si vous avez de la chance – toutes les informations et quelques annotations sur la date et lieu de mariage et de décès, cela sera plus facile à retrouver ensuite. Sur un acte de naissance, on retrouve, pour les plus récents, la date de naissance des parents, pour les plus anciens l’âge des parents (très souvent approximatif et plus vous allez remonter, plus l’écart peut être important), leur profession mais surtout, leur lieu de naissance. Comparer les extraits de tous les enfants d’un couple peut permettre de trouver plus d’informations sur les dates notamment.

Les actes de décès sont aussi très informatifs, puisqu’ils comportent des noms importants tels que les témoins, et très souvent, il s’agit d’un enfant ou d’un voisin, rarement d’une personne inconnue.

Enfin, l’acte de mariage est pour moi l’acte le plus sûr encore concernant l’âge des époux, on y retrouve généralement leur état civil entier et leur date de naissance, mais aussi celui de leurs parents, il m’est arrivé de découvrir des décès en parcourant les actes de mariage.

Les tables décennales : la mine d'or

Pas de panique ! Un élément très important figure dans chaque registre d’état civil : la table décennale. A l’intérieur, chaque naissance, mariage, décès sur l’année. Si vous ne possédez pas la date de naissance exacte du parent, vous avez au moins son âge, à plus ou moins 5 ans, vous allez alors sur le registre, en fin de chaque année vous trouverez un tableau avec les noms, date de naissance et surtout, les numéros d’actes ! C’est là-dedans qu’il faudra chercher l’acte que vous recherchez. Les naissances, décès et mariages sont consignés par ordre alphabétique, cela peut être long parfois surtout si vous devez chercher sur une période de plus ou moins 5 ans, c’est rare mais il faut savoir que cela peut arriver qu’un ancêtre ne connaissait pas son âge exact et en ai donné un autre approximatif. Je n’ai jamais eu ce souci personnellement et ai souvent dû chercher sur les deux ans au maximum.

Les bases de données collaboratives

Outre les archives départementales très importantes, parfois, ce sont des sites plus collaboratifs qui m’ont aidé et m’ont permis de débloquer certaines situations. Mon préféré d’entre tous reste pour moi Généanet. La version gratuite du site internet regorge d’informations énormes, d’accès libres et partagés par des cousins éloignés ou même des passionnés de généalogie ! J’ai ainsi pu trouver des informations qu’il me manquait sur ce site pour avancer sur certaines branches : attention tout de même à vérifier ensuite par vous-même ! En plus de branches d’arbres et d’informations que vous pourrez retrouver, ce sont surtout des numéros et pages d’actes, des extraits, des photos de ceux-ci.

Il y a également Filae qui m’a été un peu utile au tout début, ayant profité de la version gratuite. Il faut savoir que celui-ci est payant dès lors que vous souhaitez avoir des informations, mais c’est là-dessus que j’ai pu trouver quelques informations de recensement de 1906 ou des documents de guerre que je n’avais pas trouvé ailleurs. Chez eux, vous avez une grande partie des actes qui a été réécrit sur PC, donc sans écriture manuelle, cela perd son charme je l’avoue, j’ai commencé beaucoup chez eux au début par simplicité mais ai loupé beaucoup d’informations qu’ils n’ont pas noté.

Il existe également des forums de généalogie souvent créé par département dans lesquels vous allez pouvoir échanger avec d’autres personnes, leur demander de l’aide également au niveau des actes et des recherches. Je sais que parfois, certains peuvent vous aiguiller et chercher pour vous si vraiment vous êtes bloqués : de véritables passionnés !

Si vous avez d’autres questions n’hésitez surtout pas à laisser un petit commentaire ou même à me contacter par mail ! Je vous retrouverais tout le mois d’Aout pour une série d’articles autour de la généalogie et vous proposerais, en plus de conseils plus précis, des petits printables très utile lorsqu’on commence à travailler au propre !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page