Il est passé, le premier trimestre : tellement vite ! Je n’ai pas eu le temps de me rendre compte que j’étais belle et bien enceinte que j’enchainais les rendez-vous, et puis l’échographie du premier trimestre était là. Aujourd’hui, j’ai bouclé un tiers de ma grossesse : le trois premiers mois sont derrière moi alors je viens ici vous en parler plus en détails.

Mois 1

Nous avons décidé de nous lancer dans l’aventure, j’avoue tout, j’espérais attendre quelques mois le temps que l’été passe ainsi que la rentrée, mais nous nous sommes lancés quand même, j’avais un petit bracelet miracle m’annonçant plus ou moins mes cycles, ce n’était pas prévu, tout de suite mais après tout, c’est arrivé. Il a fallu attendre 10 petits jours de plus pour voir apparaitre – déjà – les premiers symptômes. Pourtant, la nidation venait de se terminer mais déjà, j’avais des douleurs à la poitrine. Pas celles qui annoncent une fin de cycle comme l’a pensé Pierre, non, la vraie douleur qui te fait prendre 2 tailles dès le lendemain.

Alors au fond de moi, je le savais, tu étais là, mais il fallait attendre, attendre que les tests soient OK. Les tests, je suis allée les chercher chez Action, c’était un test précoce et je l’ai fais avant de rentrer à la maison, pour faire une surprise à papa. Quelle surprise j’ai eu, je l’avoue, quand deux barres sont arrivées ! Nous étions le 20 Juillet et déjà, tu étais là.

Quatre, c’est le nombre de tests que j’ai fais, parce que je les avais et parce que je n’y croyais pas vraiment ! Et dès le début j’avais peur d’une chose : de te perdre trop tôt.

J’ai attendu la fin présumé de mon cycle et quelques jours de retards avant d’aller chez le médecin et de faire une prise de sang le 5 Aout.

 

Mois 2

J’ai ensuite appelé la maternité et ai eu rendez-vous dans la journée pour une écho de datation (merci désistement de dernière minute). C’est un peu paniquée que j’y suis allée, parce que je ne m’attendais pas à pouvoir y aller de suite. Après avoir déposé les enfants chez Papy et Mamie nous y sommes allés .. Nouveau médecin puisque celui qui nous avait suivi jusque là est parti en retraite … 8 Aout. Nous sommes un peu dans l’attente à partir de ce moment … L’échographie n’a rien donné, il y a bien eu un début de grossesse un moment mais il n’y a rien d’autre dans mon ventre qu’une poche prête à accueillir un bébé. Je stresse un peu, beaucoup, j’avais daté ma grossesse du 10 juillet, il la recule au 15 juillet (ce qui n’est pas possible avec un test positif 5 jours après ..). Nous devons prendre rendez-vous 15 jours après, pour vérifier qu’il y a évolution de grossesse ou non.

Alors s’en ai suivi 15 longs jours je l’avoue, 15 jours où je ne savais pas si j’étais enceinte ou non.

Cela faisait plusieurs semaines que j’étais malade, j’avais d’abord eu de très fortes nausées, la moindre petite odeur m’était insupportable, s’en ai suivi les premiers vomissements quand j’ai finalement mangé un peu … Alors le doute et l’incertitude, et si tout cela n’était que psychologique, oui.  Je perds du sang, pas beaucoup, très rose mais j’en perds, certains jours et cela me donne encore plus peur, mais je laisse faire, parce que j’avais eu « pire » pour Elio et puis que de toute façon, c’est ainsi.

24 Aout, le moment redouté je l’avoue … J’étais seule et avec les deux enfants, j’ai eu rendez-vous à 8H30 un vendredi matin, LE vendredi où Pierre reprenait le boulot et où je ne pouvais pas gérer autrement … J’ai eu un autre médecin, alors j’ai été encore plus stressée. Et puis le moment redouté s’est transformé, quand j’ai vu apparaitre une minuscule petite tête et un semblant de corps. Il y avait même mes prémices des membres et des bras archi minuscule et surtout : un coeur. Un bébé, dans mon corps, vivant et qui évoluait très bien !

Le début de ma grossesse a été notée au 5 Juillet. C’était assez officiel.

Les semaines ont suivi et je l’avoue, j’ai oublié plus d’une fois que j’étais enceinte : j’étais malade, très malade, très fatiguée, je suis devenue une loque mais j’ai eu (et ai encore) énormément de mal à me rendre compte de cette grossesse et de ce bébé en moi. J’ai pourtant pleuré un soir parce que j’avais envie d’une tarte au citron que l’on avait pas, j’ai pourtant développé de l’eczéma sur différentes parties de mon corps que je n’avais jamais eu, j’ai pourtant vomi mes tripes, dormi pendant 12H et re-dormir ensuite … J’ai été soulagée que ces premiers mois très difficiles aient eu lieu pendant l’été, parce que même si je n’ai pas vu l’été passer, mon chéri était près de moi et s’est occupé comme un chef des enfants et de la maison pendant que je devenais « une rien ».

Mois 3

Le troisième mois est arrivé avec le mois de Septembre. La rentrée des enfants, les différents soucis du quotidien ont fait que j’ai complètement oublié ce bébé qui grandissait en moi. J’ai eu beaucoup moins de nausées et de vomissements, mais je continue d’avoir de l’éczema parfois très douloureux sur les mains, j’ai d’énormes douleurs dans le bas du ventre et la sciatique qui commence à m’embêter de nouveau (mais ça, même enceinte je suis embêtée), je fatigue très vite mais parfois, j’ai des sautes comme le moment où j’ai commencé à repeindre la moitié de notre séjour (je l’ai morflé avec une semaine de douleurs après … Bouger les meubles, ce n’est pas une bonne idée, surtout seule, surtout enceinte ..)

Et puis, la première échographie officielle : celle du premier trimestre déjà ! Nous sommes le 13 septembre, nous avions prévus de laisser les enfants chez papy et mamie mais nous apprenons qu’à la dernière minute, ils partent en vacances, tant pis, ils viendront avec nous et resterons sur le côté du bureau. Nous y sommes donc allés à 4 et j’ai été très surprise d’entendre le gynécologue inviter les enfants à venir aussi. Nous leur avions dit plus ou moins lors de la dernière échographie mais n’en avions pas trop parlé de peur qu’ils vendent la mèche, alors ils étaient heureux et c’est devenu concret pour eux.

L’examen s’est déroulé très rapidement et nous avons vu un bébé bouger, des petites mains et des petits pieds, nous avons pu le découvrir sous toutes ses formes et c’était désormais officiel pour tout le monde. Nous l’avons annoncé dans la foulée à nos familles proches quand nous les avons vus le weekend suivant et en fait, tout le monde s’en doutait déjà alors ce n’était que bonheur.


Je viens de terminer mon troisième mois et donc premier trimestre mais, j’ai toujours un mal fou à me rendre compte que nous attendons un bébé, quand on m’en parle, je suis toujours surprise et je me dis « mais oui, il y a un petit être qui pousse en moi ! » celui qui rappelle à mon corps de ne pas trop en faire et qui me fait me rappeler que mon corps fatigue énormément. Je viens de commencer le premier tricot pour bébé mais j’ai dû mal à me rendre compte que ce sera pour NOTRE bébé, c’est assez étrange comme sentiment et parfois, je m’en veux, de ne pas avoir encore réussi à tisser ce lien pourtant si fort dès le début.

J’ai eu cette impression si souvent, que j’allais le perdre que psychologiquement, je n’ai toujours pas réussi à me dire que dans 6 petits mois, nous serions une famille de 5 .. J’attends encore la deuxième échographie avec un stress immense, la boule au ventre de penser au pire, encore.