Si on me demande mon âge, dans ma tête je pense à mes 24 ans, alors je prends un temps certain pour calculer. Le temps file entre mes doigts et les rides commencent à se former au coin de mes yeux, mais je les ignore, tout comme ce cheveux blanc qui n’hésite pas à se montrer régulièrement que je teins volontiers. Les signe de l’âge. L’âge que je prends.

« Mais maman, c’est ton anniversaire mais tu ne grandis plus ! »

 

Non, maintenant je vieillis. J’approche dangereusement de la trentaine, je n’y suis pas encore et je ne suis pas impatiente de l’être, parce que j’ai peur. Peur des années qui passent – trop vite -. C’est un fait et aucune parole ne pourra empêcher mon souffle de s’arrêter et mon coeur de battre à tout rompt à l’idée du temps qui passe : trop vite.

Pour mes trente ans qui approchent, j’aimerais créer une liste de choses à faire, comme pour clôturer la vingtaine mais je n’y arrive pas, pas encore, pas de suite. Les mois passent et les années filent, il y a encore deux ans je sortais de la FAC, mais c’était il y a 7 ans. Il y a encore quelques années, très peu, j’étais soulagée de quitter le lycée, diplôme à la main, permis presque en poche mais c’était il y a 10 ans. 10 ans que je savourais ma majorité, entourée de mes amis et de ma famille, que mes parents réservaient une salle des fêtes et que j’avais un monde autour de moi : ceux qui m’avaient vu grandir et celles avec qui je grandissais. Il y a 10 ans que des épreuves m’ont changées, que des maux se sont installés, en silence. Mais il y a 10 ans, je ne savais pas qu’il me suffisait d’attendre juste quelques mois pour rencontrer l’homme de ma vie.

Tout juste majeure, je ne savais plus à quoi rêver, je voulais être maitresse d’école, parce que c’est ce que je voulais être quand j’avais 10 ans, et que pour une question de facilité, je n’avais réfléchis à rien d’autre. Et puis, j’ai aussi eu en main mon premier appareil photo, à moi, un bridge d’abord et un reflex ensuite, je rêvais de photographies de macro. Il y a 10 ans, je rêvais à la jolie maison qui s’offre à moi aujourd’hui et aux enfants qui me serrent dans leurs bras.

Le compte est bon : aujourd’hui j’ai 28 ans.

6 thoughts on “Le compte est bon”

  1. Ah ben moi chuis plus vieille mais t’inquiète, il vient un moment où on ne compte plus; et objectivement à part le Carpe Diem et « un tiens vaut mieux que deux tu l’auras » je ne vois pas ce qu’on peut y faire hein, sinon c’est un peu flippant et ça gâche l’existence n’est-ce pas! Bon anniversaire et continue , je suis tombée par hasard sur ton blog et j’adore le graphisme:) et en plus je suis maitresse d’école hi hi

  2. Mes 30 ans ont été un cap très difficile à passer… C’est l’âge où je me suis dit « Mince je suis vraiment adulte maintenant ». C’est très bête comme réflexion mais même avec 2 enfants, je me voyais encore jeune et fraiche comme lorsque j’étais étudiante. Je comprend donc ton sentiment.
    Tes articles sont toujours si joliment écrits…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.